Une mode non genrée

Une mode non genrée, pour quoi faire?

A l’heure de changements importants dans nos sociétés occidentales sur la  place de la femme, la vision du féminisme et plus globalement sur les questions de genres, nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir briser les codes en matière de mode.

Depuis des décennies, les codes couleurs se sont de plus en plus sexués (rose pour les filles, bleu pour les garçons), ainsi que les imprimés des vêtements: souvent “cucul-la-praline” pour les filles et agressifs pour les garçons.
En collant des étiquettes de princesses à nos petites filles (elles se doivent d’être douces, gentilles, polies) et une image virile à nos petits garçons (à coup de voitures, dinosaures, robots) afin qu’ils soient forts, courageux…
Il n’y a qu’à voir les déguisements qui leur sont proposés… criant!

Ces diktats orientent depuis des générations la personnalité des enfants, alors en pleine construction.
Combien de générations névrosées cela a t-il créé?
Des hommes qui n’expriment pas ni leurs sentiments ni leurs émotions, et des femmes rendues dociles, à qui l’on a bien appris à se taire…

Body cache-coeur cannelle en coton bio

Avec la volonté de briser ces codes archaïques, les collections unisexes fleurissent auprès des marques de créateurs. Elles pointent du doigt et apportent d’autres solutions aux stéréotypes garçon/fille.

Elles font souvent le choix d’une simplicité globale, de matières hyper confortables et de couleurs neutres.
Les vêtements seront alors aussi solides, que l’on soit une fille ou un garçon.
N’avez-vous pas remarqué comme les vêtements pour les petits garçons sont plus robustes que ceux des petites filles?
Des pantalons de toile épaisse, renforcés aux genoux etc. alors que les petites filles trouveront des vêtements de coton léger, ornés de détails délicats et donc plus fragiles…
On apprendra alors aux filles à faire attention à leurs vêtements pour ne pas les abîmer, alors qu’on laissera les garçons se jeter sur les genoux et jouer dans la terre…

Je suis maman d’une fille et d’un garçon. J’avais très envie d’apporter un peu de douceur dans la garde-robe de ce dernier: avec des imprimés poétiques et inspirants, afin de rompre avec les codes sexués habituels…

Il faut avouer que l’entrée à l’école apporte son lot de clichés et d’influences, et qu’il est parfois difficile de “lutter”.
[Oui je me confesse, nous avons acheté un t-shirt Minecraft au printemps à notre fils (on s’était bien dit “Jamais ça chez nous, non?!”) et on en a fait un petit garçon bien heureux…!
Il s’agit là de l’exception qui insuffle la règle je crois 😜]

Il est arrivé plusieurs fois d’entendre à la maison que “le rose c’est pour les filles”. Le violet aussi d’ailleurs.
Il a fallu expliqué que le rose, le violet sont des couleurs comme les autres, et que tout le monde – fille ou garçon – a le droit de les porter…
Pour combattre ces stéréotypes, les magasins multi-marques ont souvent tout bon en supprimant les différents rayons “fille” / “garçon”. Le regard porté alors sur les collections qu’ils présentent est complètement différent de celui des grandes enseignes, et nous sommes de fait moins influencés par le genre attribué au vêtement.

sweat en molleton gris de coton biologique broderie lune
sweat en molleton cannelle de coton biologique broderie lune

Autre point positif: avec les collections unisexes, nous développons une mode encore plus durable.
Les vêtements non genrés permettent avec plus de facilité de se transmettre de frère à sœur, à cousins, à copines… sans distinction de sexe.
Le vêtement devient alors un vrai investissement, car on sait qu’en l’achetant pour notre fille aînée, son petit frère pourra le porter par la suite, puis le transmettre à sa cousine et ainsi de suite…

salopette anthracite en coton biologique et body imprimé lunes


Alors on n’a pas encore banni les robes
chez Minabulle 😜, et je ne compte pas le faire pour autant.
Celles-ci sont pensées de la même manière que le reste des collections, avec les mêmes exigences (confort, simplicité, facile à vivre, facile à mixer – notamment avec d’autres marques)
Mais pour le reste, les collections sont construites en pensant à l’enfant dans sa globalité.

Ils permettront à chacun de développer sa propre personnalité, sans être influencé par les diktats de genres: un garçon, ça ne pleure pas; une fille est plus sensible et délicate. Avec beaucoup plus de liberté et d’espace pour puiser au fond de sa propre personnalité…
Et je trouve ça tellement plus passionnant…

Et vous, vous en pensez quoi de la mode non genrée?
Dites-moi en commentaires!

Pour épingler cet article sur Pinterest:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrench