fbpx

Slowlife

A la maison, on se pose la question du rythme et on a très envie d’aller vers une vraie slowlife.
Beaucoup de choses changent, sont remises en question. Et pour aller un peu plus loin dans nos engagements, être toujours plus prêts de nos convictions, on a envie de lever le pied, de prendre son temps
Cela touche: le quotidien, notre rythme de travail, notre façon de consommer et le plus important, l’éducation que l’on souhaite porter à nos enfants.

Prendre le temps de vivre sereinement par Minabulle

Prendre le temps de vivre sereinement par Minabulle

Des réflexions pour être plus slow avec les enfants

Je suis tombée sur un article un jour, qui a vraiment renforcé mon envie de lever le pied, de revenir à un rythme moins effréné que celui que l’on impose aux enfants dans notre société.
J’ai envie d’être plus à l’écoute encore de leur fatigue, de leur stress, et j’ai envie d’avoir une vie plus simple… 
On leur en demande beaucoup à nos enfants, on leur demande parfois de grandir un peu trop vite. Alors qu’il passe déjà si vite (le temps), moi j’ai très envie de prendre encore plus le temps avec eux.
 
Prendre le temps de vivre sereinement par Minabulle
On a toujours été porté par l’envie d’une éducation sans violence, positive, à l’écoute.
Même si évidemment, c’est une lutte parfois contre nos vieux réflexes qui ont tendance à revenir au galop.
Travaillant à la maison (mon atelier est dans une annexe dans le jardin) et mon amoureux étant en train de mettre en place son atelier de carreaux de ciment à la maison également, nous essayons de nous rendre les plus disponibles possibles pour les enfants.
Même si évidemment, les moments de rush, les contingences des échéances prennent parfois de la place.
 
Prendre le temps de vivre sereinement par Minabulle

On essaie de limiter les écrans

C’est une chose qui nous tient vraiment à cœur. Afin que les enfants aient du temps pour créer, jouer, s’ennuyer…
Nous n’avons pas la télévision. Les enfants regardent un film sur l’ordinateur, mais quelque chose que l’on choisit, et je pense que ça fait une sacrée différence.
En grandissant, malgré notre combat quotidien (oui oui!), les écrans ont pris de plus en plus de place dans notre quotidien et dans le leur. Mais on se rend compte qu’un cadre reste indispensable si on veut qu’ils fassent autre chose de leur journée…!

Prendre le temps de vivre sereinement par Minabulle
 
Prendre le temps de vivre sereinement par Minabulle
 

Un rythme plus slow dans le travail

Toutes mes réflexions sur mon foyer pour tendre vers plus de slowlife intègrent de plus en plus les réflexions dans mon travail.
J’ai envie de lever le pied, de prendre mon temps au sein même de Minabulle. La mode nous pousse à un enchaînement de saisons, toutes plus courtes les unes que les autres. Nous sommes passés de 2 collections par an, à 4, puis à 8.
En tant que petite marque, c’est un rythme impossible à suivre, et je n’en ai de toute façon pas du tout envie.
C’est pourquoi l’évolution de Minabulle s’oriente vers plus d’intemporalité dans les collections. Une façon d’être plus slow avec des modèles que l’on peut porter en toute saison!
 
 
 
Et vous, vous arrivez à lever le pied avec vos enfants, à prendre le temps?
Quelles sont les choses que vous êtes heureux de réussir à mettre en place avec/pour eux?

signature Emilie Minabulle
Cet article vous a plu?
Épinglez-le sur Pinterest!
 
slowlife
 

8 Commentaires sur “Slowlife

  1. Floes says:

    Je n’ai pas d’exemple à donner volontaire. J’ai fait un burn out. J’ai dû arrêter de travailler médicalement. Du coup les enfants ont profitées de moi. J’ai pu faire enfin tester ma grande (140 de QI – j’ai bien fait) et je vais passer de longues vacances avec elles. Nous la télé on aime. On ne la regarde pas tant que ça mais le cacao le matin en regardant les princesses, encore dans le gaz, c’est top ^^

  2. minabulle says:

    Après cet événement violent, j’imagine à quel point tu dois savourer ce quotidien avec tes minis!! Lever le pied, même quand on y forcé, au final c’est positif Bises

  3. Haribote says:

    Oh la la Emilie comme je comprends ce billet et combien je le partage !! La bienveillance est le mot d’ordre ici aujourd’hui aussi….Et quant à l’école, elle sera buissonnière l’an prochain. La grande section ce sera à la maison pour qu’il ait le temps de vivre ses envies Si tu n’as pas vu Être et devenir encore, tu vas adorer !! La vie est trop courte pour s’oublier et oublier que notre travail de parents c’est d’accompagner nos enfants. Merci d’avoir partagé cela

  4. schungle says:

    Ici 3 enfants (9, 6 et 3 ans) et 2 parents profs. En période scolaire c’est le rush, et pas vraiment de we.(souvent bloqués par les prépa de cours ou copies à corriger) Mais on savoure les vacances et là on essaie de se rattraper avec les enfants. La télé reste un rituel au lever. Mais (petite victoire) ils l’éteignent d’eux même à peu près au bout d’une heure. Ils aiment “bricoler” (pâte à modeler, peinture…), se déguiser, faire des cabanes, bouger (on a un jardin) et lire !!!. Question système scolaire, c’est plus l'”ambiance” qui nous inquiète que le rythme. Si nécessaire, on envisage l’école à la maison.

  5. Marine says:

    Ma situation est probablement assez differente des votres. Pour commencer, je n’habite pas en France mais en Nouvelle Zelande depuis maintenant 6 ans, apres 6 ans en Angleterre.
    La NZ est tres tournee vers la famille. Apres 12 semaines de conge maternite (payee par le gouvernement, pas par mon employeur, avec un montant plafonne, bien inferieur a mon salaire) j’ai pu prendre un an de conge parental, sans paie. C’est tres courant ici. J’ai donc passe 12 mois avec ma pitchoune ce qui m’a permis d’etablir une relation avec elle que je n’aurai surement pas pu developper en etant retournee bosser apres 3 mois. Mais ce n’est pas facile tous les jours ! 24h/24 avec un bebe, c’est (tres) usant.
    Elle est maintenant a la creche 3 jours par semaine (et moi au boulot 3 jours par semaine). Dans 2 mois on passera a 4 jours par semaine, par choix.
    Ici la creche et la maternelle sont melangees. Du coup, elle va rester dans la meme structure jusqu’a ses 5 ans, ce que je trouve tres bien. Le jour de ses 5 ans, elle commencera l’ecole, quelque soit le jour de l’annee.
    Le systeme educatif est tres tourne vers le developpement personel de l’enfant et moins vers l’apprentissage des connaissances comme en France. Ca a ses avantages et ses inconvenients. Pas de travail scolaire le soir a la maison. On envisage quand meme lorsqu’elle sera a l’ecole de faire en plus des cours par correspondance pour qu’elle apprenne l’histoire de France et le francais (comme on l’apprend a l’ecole en France pour qu’elle le maitrise: lecture, ecrit). L’oral, on le fait tous les jours a la maison.
    Pas de tele non plus chez nous. Tant qu’elle n’a pas 2 ans, pas d’ordi ou de telephone portable non plus entre les mains, sauf pour Skyper la famille ou regarder des photos qu’on a prises avec le telephone. Elle adore lire (comme son pere) !
    Il est tres facile de lever le pied ici. En fait, c’est surtout qu’on a jamais reelement le pied a fond sur la pedale comme en France. Mais n’allez pas vous imaginer que c’est le pays des bisounours ici. Beaucoup de jeunes qui viennent passer un an ici s’imaginent que la vie est facile en NZ. C’est loin d’etre le cas. La vie est chere. On est un petit pays, loin de tout, ce qui vient aussi avec certaines frustrations et des manques.
    Mais le niveau de securite est incomparable par rapport a la France ! Je sais que lorsque pitchoune sera plus grande (si rien de change d’ici la bien entendu), elle pourra aller a l’ecole a pied ou en velo, aller jouer au parc toute seule. La NZ n’a eu qu’un acte de terrorisme dans toute son histoire, commis par la France soit dit en passant (l’explosion du Rainbow Warrior).
    Pour rien au monde on n’envisage de revenir en Europe. On etait en France il y a 3 ans et au bout de 2 jours a Paris, j’avais deja envie de repartir en NZ. On y sera a nouveau en aout, cette fois-ci avec Pitchoune. On verra bien combien de jours je vais tenir :-p

  6. Pingback: Cultiver son jardin - les bienfaits d'un potager pour une vie plus slow

  7. Pingback: Une garde-robe minimaliste pour enfant - quels avantages?

  8. Pingback: Le rituel du coucher : se chuchoter au creux de l'oreille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrench